La maison de retraite à l’étranger : une bonne solution pour les personnes âgées dépendantes

Lorsque vient le moment de prendre sa retraite, certains seniors décident de quitter la France pour un pays au climat plus doux et plus ensoleillé : il s’agit bien souvent d’un véritable projet de vie. L'envie de partir et de bien vieillir arrive souvent. Ce changement d’environnement est également bénéfique pour les personnes âgées qui peuvent ainsi découvrir une nouvelle culture tout en bénéficiant d’un coût de la vie moins élevé..

Cependant, s’il est possible de profiter des premières années de sa retraite sans se soucier des problèmes de santé ou d’autonomie, ce n’est plus forcément le cas au bout de quelques années. Lorsque le maintien à domicile n’est pas possible, le choix d’un Ehpad s’avère bien souvent nécessaire (invalidité, dépendance, perte d'autonomie...) Sachez qu’il est tout à fait possible de choisir une maison de retraite à l’étranger : chez Cathagea, nous proposons à nos résidents un Ehpad haut de gamme en Tunisie. Ainsi, les expatriés n'ayant plus d'activités professionnelles peuvent bénéficier d'aides constante tout en ayant la possibilité de vivre à l'étranger.

Maison de retraite à l’étranger

Quelles sont les avantages de l’Ehpad à l’étranger ?

De nombreuses raisons peuvent pousser une famille à privilégier une maison de retraite à l’étranger :

Avantages maison de retraite à l'étranger
  • Le cadre de vie est bien souvent paradisiaque. Après avoir connu la grisaille pendant toute leur vie, les personnes âgées sont ravies de s’installer dans une maison de retraite à l’étranger aux prestations haut de gamme. La présence du soleil et de la douceur toute l’année leur permet également de retrouver le moral et de vieillir dans de bonnes conditions (la vitamine D est essentielle pour la santé des personnes âgées).
  • Le tarif de la maison de retraite à l’étranger est bien souvent moins élevé qu’en France, pour des prestations beaucoup plus haut de gamme. En plaçant une personne âgée dans notre Ehpad en Tunisie, vous aurez l’assurance que celle-ci bénéficiera des mêmes soins qu’en France dans un cadre bien plus moderne et haut de gamme. Le coût de la vie étant moins élevé en Tunisie, le tarif hébergement de notre maison de retraite à l’étranger est également moins important que pour les mêmes prestations en France. Vous aurez donc un pouvoir d'achat et un niveau de vie plus intéressant qu'en France.
  • Les soins dispensés en Ehpad à l’étranger peuvent être aussi qualitatifs qu’en France, à condition de choisir une infrastructure dans un pays disposant d’une prise en charge médicale optimale. C’est notamment le cas en Tunisie : ce pays est réputé pour l’expertise de ses médecins. La prise en charge des personnes dépendantes est optimale en Tunisie. Vous pouvez bénéficier de soins médicaux quotidiens et d'un service social adapté.
  • Les maisons de retraite à l’étranger permettent un accueil des familles tout au long de l’année afin de lutter contre l’isolement et de favoriser le lien. Votre départ à l étranger et votre nouvelle vie d'expat ne vous isolera en aucun cas de votre famille.

Quelles démarches pour s’inscrire dans une maison de retraite à l’étranger ?

Il est important de bien préparer sa retraite avant de s'expatrier afin de ne pas être en situation irrégulière, de connaitre les processus de rapatriement (si besoin) et de tout simplement faire le point avant de partir. Vous pouvez planifier un séjour temporaire mais vous avez également la possibilité de devenir un résident permanent. Le processus d’admission en maison de retraite à l’étranger est le même qu’en France. Dans un premier temps, vous devrez remplir un dossier de retraite qui se compose d’un volet administratif et d’un volet médical. La maison de retraite organisera ensuite un entretien avec la personne âgée afin de contrôler sa volonté de s’installer en Ehpad ainsi que son niveau de dépendance. Bien évidemment, il n’est pas toujours possible d’organiser cet entretien dans la maison de retraite, lorsque celle-ci se trouve à l’étranger. Si une visite au sein de l’établissement n’est pas possible, une procédure personnalisée pourra être mise en place. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de la maison de retraite à l’étranger qui vous intéresse : toute l’équipe de Carthagea est à votre disposition pour répondre à vos questions.

Comment financer sa maison de retraite à l’étranger ?

Vous êtes intéressé par le placement permanent d’une personne âgée de votre entourage dans une maison de retraite à l’étranger ? Vous vous inquiétez du financement de l’Ehpad ? Voici ce qu’il faut savoir sur leurs droits et le financement d’une maison de retraite à l’étranger :

Toucher sa retraite, son minimum vieillesse et sa pension de réversion à l’étranger

Chaque année, des personnes âgées décident de passer leur retraite à l’étranger. Mais peuvent-ils continuer à toucher leur retraite, leur minimum vieillesse ou encore leur pension de réversion ? Si vous envisagez une maison de retraite à l’étranger, voici les informations que vous devez connaître :

  • Vous allez pouvoir continuer à toucher vos différentes pensions, même si vous vivez à l’étranger dans une maison de retraite. Votre retraite peut ainsi devenir trs intéressante si vous prenez le temps de vous vous renseigner sur les démarches nécessaire à votre expatriation.
  • Mais attention, d’un pays à l’autre, les modalités de versement des pensions ne sont pas forcément identiques. Avant votre départ, nous vous conseillons de vous rapprocher de votre caisse de retraite afin de mettre en place des modalités de versement adaptées à votre futur pays de résidence.
  • Vous serez également dans l’obligation de faire remplir un document qui se nomme le certificat de vie. Celui-ci doit être renseigné par l’autorité compétente de votre pays d’accueil (mairie, notaire, consulat de France) puis renvoyé à votre caisse de retraite. En général, ce document doit être renouvelé chaque année. Si ce document n’est pas fourni à votre caisse de retraite, le versement de votre pension ne pourra plus se faire.

Quels prélèvements sociaux s’appliquent à l’étranger ?

Le cadre fiscal à l’étranger peut-être très avantageux pour les retraités. En effet, ces derniers ne sont pas soumis à la CSG et à la CRDS. En France, le montant de la CSG s’élève à 6,6% et celui de la CRDS à 0,5%. Les personnes âgées installées à l’étranger n’ont pas non plus à s’acquitter de la CASA (contribution de solidarité pour l’autonomie).

Dans un pays comme la Tunisie, il existe également un abattement de 80% sur l’impôt pour les pensions privées et publiques.

Est-il possible de bénéficier des aides sociales ?

Il n’est pas possible de bénéficier de l’aide sociale française lorsque l’on désire résider dans une maison de retraite dans des pays étranger. Cependant, ce n’est pas une raison pour ne pas envisager un placement permanent en Ehpad à l’étranger : en effet, les prestations y sont nettement supérieures, mais leur coût est beaucoup moins élevé. Ainsi, même sans l’aide sociale, il est généralement possible de financer sa maison de retraite à l’étranger. Il ne faut pas non plus oublier que les prélèvements sociaux sont bien plus avantageux qu’en France et permettent de réaliser une économie importante par rapport à une retraite de base.

Et pour l’assurance maladie ? En dehors de l’Union Européenne, les retraités sont invités à choisir une assurance privée ou à se rapprocher de la CFE, la caisse des français à l’étranger. La cotisation à la CFE est de 4,2% et permet d’obtenir une couverture médicale identique qu’en France.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le financement d’une maison de retraite en Tunisie, rapprochez-vous de Carthagea.

Alors si vous êtes convaincus !