Tout savoir sur les maisons de retraite EHPAD

En France, comme partout dans le monde occidental, les seniors sont de plus en plus nombreux. La faiblesse des pensions et de leur revalorisation s’ajoutant à la crise et l’alourdissement fiscal ont mené à l’expatriation de nombreux retraités en quête de soleil et d’une meilleure qualité de vie.

A qui s’adresse la maison de retraite de type EHPAD ?

Les établissements de Carthagea, sont dédiées pour Les francophones retraités en quête de soleil et d’une meilleure qualité de vie.

Carthagea, offre aux personnes âgées un accompagnement adapté, et ce, dans un cadre de vie digne d’un gériatrie maison de retraitehôtel étoilé.

Comment est née l’idée de Carthagea ?

En effet, suite à la fermeture de nombreuses unités hôtelières tunisienne, Carthagea, opérateur Français Leader dans la prise en charge des personnes âgées dépendantes, s’est donné la mission de reconvertir certaines unités, selon des critères spécifiques, en maison de repos pour personnes âgées.

A travers ce projet, Carthagea, offre aux francophones deux types d’hébergements, en l’occurrence, un établissement 100 % médicalisé de type EHPAD et un établissement pour personnes âgées valides avec services.

Ces deux établissements associent les services d’un hôtel quatre étoiles (norme française) à ceux d’un établissement pour seniors classique.

Les seniors valides : Le forfait adapté à chaque besoin

Ainsi, Carthagea propose aux seniors valides, des séjours longue-durée ou permanent en Tunisie, le tout pour 3350€/mois pour un couple en pension complète.

De toute évidence, un concept qui séduit de plus en plus de retraités qui se décident à partir à l’étranger pour bénéficier d’un niveau de vie mieux adapté à leurs budgets, avec en plus, un climat plus clément !

Dans cette optique, la première résidence pour seniors valides avec services, qui dispose de 185 places, offre un cadre agréable pour ces résidents francophones.

Un personnel qualifié et francophone au sein de l’EHPAD

Afin d’assurer au maximum nos missions d’hébergement, une équipe de plus de 280 personnes travaillent au sein de chacun de nos établissements.

Le personnel employé par la société Carthagea a été formé et sélectionné avec soin afin de fournir des prestations de services inégalés au sein de la maison de retraite médicalisée.

personnel qualifié de la maison de retraite

Droits et libertés de la personne âgée dépendante au sein de la Résidence

Cette charte est conforme et garantie les droits et la qualité de vie des personnes âgées au sein de la maison de retraite, élaboré par le (Ministère de l’Emploi et de la Solidarité & Fondation Nationale de Gérontologie).

Choix de Vie : Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie.

Domicile et environnement : Le lieu de vie de la personne âgée dépendante, domicile personnel ou établissement, doit être choisi par elle et adapté à ses besoins.

Une vie sociale malgré la dépendance : Toute personne âgée dépendante doit conserver la liberté de communiquer, de se déplacer et de participer à la vie de la société.

Maintenir le contact et la Présence des proches : Le maintien des relations familiales et des réseaux amicaux est indispensable aux personnes âgées dépendantes.

Patrimoine et revenus : Toute personne âgée dépendante doit pouvoir garder la maîtrise de son patrimoine et de ses revenus disponibles.

Exploitation des activités : Toute personne âgée dépendante doit être encouragée à garder ses activités.

Liberté de conscience et pratique religieuse : Toute personne âgée dépendante doit pouvoir participer aux activités religieuses ou philosophiques de son choix.

Préserver l’autonomie et prévenir : La prévention de la dépendance est une nécessité pour l’individu qui vieillit.

Droit aux soins : Toute personne âgée dépendante doit avoir, comme tout autre, accès aux soins qui lui sont utiles.

Qualification des intervenants : Les soins que requiert une personne âgée dépendante doivent être dispensés par des intervenants formés, en nombre suffisant.

Respect de fin de vie : Soins et assistance doivent être procurés à la personne âgée en fin de vie et à sa famille.

La recherche, Une priorité et un devoir : La recherche multidisciplinaire sur le vieillissement et la dépendance est une priorité.

Exercice des droits et protection juridique de la personne : Toute personne en situation de dépendance doit voir protégés, non seulement ses biens, mais aussi sa personne.

L’information, meilleur moyen de lutte contre l’exclusion : L’ensemble de la population doit être informé des difficultés qu’éprouvent les personnes âgées dépendantes.