La dénutrition au sein des EHPAD
252
post-template-default,single,single-post,postid-252,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-child-theme-ver-1.0.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
La dénutrition au sein des EHPAD

La dénutrition au sein des EHPAD

Des produits industriels au détriment de la qualité

Au sein des résidences médicalisées, la qualité de la nourriture laisse souvent à désirer, puisque près de 22 % (donnée 2015) des établissements ont recours à des plats préparés industriels sans goût ni véritable valeur nutritionnelle. Des pratiques qui accentuent le nombre de seniors souffrants de dénutrition.

Les EHPAD ne se limitent pas à proposer des plats industriels puisque certains se permettent de servir des repas qui ne sont pas à la bonne température (généralement trop froids), et puisqu’une grande partie des établissements ne proposent pas deux plats, lorsque le plat principal ne plaît pas à un résident, ce dernier reste sans repas.

La mauvaise qualité de la nourriture au sein des cantines scolaires ou professionnelles est également fréquente, en revanche, à la différence des consommateurs de ces dernières, les résidents ne peuvent pas se rattraper lors des repas chez eux.

Des économies au détriment de la qualité

Arrivée à un âge avancé, le corps humain a besoin d’un apport en protéine important afin de renforcer sa masse musculaire. Par conséquent, la consommation de certains produits alimentaires devient primordiale. Malgré cette nécessité, certains EHPAD font tout de même des économies sur ces produits et proposent rarement des plats avec de la viande rouge, de boucherie ou du poisson. Ces sources importantes en protéines sont remplacées par produits moins chers comme la volaille ou les œufs.

À l’inverse, les plats composés (farcis, légumes gratinés, féculents en sauce crème) sont fréquents. Moins chers, ils sont souvent très pauvres en protéines et déficitaires en nutriments de qualité.

Des petits plats respectueux des valeurs nutritionnelles

La résidence médicalisée, Carthagea propose des repas établis sur une semaine respectant les principes de l’équilibre nutritionnel des personnes âgées et tenant comptes de leurs habitudes et régimes alimentaires.

La préparation des repas est entièrement réalisée sur place en fonction des produits frais disponibles selon les saisons, avec accord de la diététicienne et du service médical de notre établissement.

En conclusions, afin de remédier à cette maladie qu’est la dénutrition, le respect des rythmes alimentaires (4h entre chaque repas), la qualité nutritionnelle et gustative de l’alimentation (produits frais et protéinés), un environnement agréable, ainsi qu’un suivi individuel de l’état nutritionnel doivent être respectés, mais bien souvent, l’intérêt des seniors est sacrifié au profit des finances de l’EHPAD.

Pas de Commentaires

Postez un commentaire

Suivez-Nous sur Instagram