Des conditions de vie déplorables dans les EHPAD
202
post-template-default,single,single-post,postid-202,single-format-gallery,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-child-theme-ver-1.0.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Des conditions de vie déplorables

Souvent considéré comme des mouroirs où les conditions de vie laissent à désirer, un grand nombre de personnes ne recommanderaient pas le placement en établissement médicalisé.

En effet, le choix et parfois l’obligation d’être placé en EHPAD est un moment difficile et important aussi bien pour le futur résident que pour sa famille.

Partant de ce principe, il est essentiel que les uns et les autres puissent trouver les conditions de vie optimale pour vivre en toute sérénité au sein d’une résidence pour personne dépendante.

Aujourd’hui, les seniors sont désireux de trouver un établissement au tarif attractif combiné à des conditions de vie idéal, mais le choix est, pour le moment, limité.

Il est donc tout à fait naturel de vouloir comparer les prestations avant de choisir un établissement par rapport à un autre. Cependant, nous sommes forcés de constater qu’en règle générale, les offres sont soit à un tarif attractif avec des conditions de vie médiocre soit à un tarif exorbitant, mais avec des conditions de vie légèrement meilleures.

L’EHPAD devenant la nouvelle maison du résident, ce dernier a besoin de se sentir dans un établissement chaleureux et où il est agréable de vivre au quotidien.

Au sein de certaines résidences, les pensionnaires sont placés toute la journée dans une salle commune, qui fait également office de réfectoire pour la prise des repas, avec très peu d’activité et l’où personne ne fait réellement attention à elle.

Qu’il soit dans sa chambre où dans la salle commune, le résident est seul une grande partie de la journée, perdu dans ces pensées entre quatre murs en attendant que cette longue et interminable journée se termine. Des conditions de vie déplorables de nos jours.

Dans le cas où la résidence dispose d’un petit jardin le résident a de temps en temps l’occasion de sortir respirer l’air frais, mais ces sorties se font plutôt rares, puisqu’elles nécessitent la présence d’une aide-soignante. Des aides-soignantes qui sont souvent en manque d’effectif pour aider les résidents dans la réalisation des tâches de la vie quotidienne (Prise de douche, changement des draps…) alors prendre du temps pour accompagner les résidents dans le jardin n’est pas une priorité.

Partant du constat que les EHPAD sont souvent lugubres et assimilés à un hôpital, la société Carthagea a souhaité pour sa part ouvrir un EHPAD hôtelier bien plus qu’hospitalier. En somme, le résident doit se considérer en vacances tout au long de l’année.

Pas de Commentaires

Postez un commentaire

Suivez-Nous sur Instagram